ATELIER Cézanne septembre 2013




 
 
 

Inspiré par l’idée de la mémoire et de la nostalgie, cette table a été pensée comme un repas champêtre qu’aurait pu déguster Cézanne avec ses convives, laissant les restes comme figés dans le temps. 
De la carcasse de poulet transformé en rillettes
en passant par la soupe à l’oignon, les fantômes du repas passé n’en ont pas moins été généreux en offrant aux convives un buffet pouvant copieusement les ravitailler.


Commentaires